talentpeople article avril2020

Dans la situation actuelle, où nous entendons tout et son contraire, il est important d’offrir à nos clients mais aussi à l’ensemble des parties prenantes, un état des lieux le plus réaliste possible des conséquences de cette crise inédite. TALENTPEOPLE, créée en 2004, est une des entreprises pionnières sur le marché du RPO en France. Nos commentaires et réflexions sont basés sur nos retours du terrain, de nos clients, prospects, … ainsi que sur notre vision à moyen et long terme de l’évolution du RPO en France et des éventuelles opportunités qui s’offriront à nous par la suite.

Arrêt ou suspension des contrats et activité partielle

Les sociétés de RPO ont été promptes, comme beaucoup de nos clients, à basculer quasiment du jour au lendemain leurs équipes en télétravail, assurant ainsi un terrain favorable à la continuité d’au moins une partie de leurs activités. Mais depuis le début de la période de confinement, une partie de nos entreprises clientes cherche à préserver sa trésorerie et à couper l’ensemble des prestations. Je tiens d’ailleurs à remercier nos clients qui ont permis la continuité de nos prestations ou d’autres qui ont su faire preuve de souplesse dans l’aménagement de nos relations contractuelles.

La fin du mois de mars a été particulièrement brutale. Beaucoup de missions n’ont pas été renouvelées, d’autres suspendues voir complètement stoppées. Les mois d’avril et de mai seront donc des mois d’incertitude qui nous donneront l’opportunité de préparer juin et la rentrée de septembre.

Mécaniquement le non renouvellement des fins de missions de mars et l’incertitude jusqu’en septembre, devrait provoquer une baisse significative de l’activité d’au moins 50 à 60% au sein des sociétés de RPO.

Conséquences à court terme : les prestataires RPO ont vu leur activité drastiquement réduite en quelques jours et certains ne pourront pas tenir, malgré la mise en activité partielle d’une majorité de leurs collaborateurs.

A contrario, les projets RPO concernant la gestion de l’alternance, connaissent un traitement particulier. Essentiels pour que l’entreprise puisse tenir ses obligations légales, ne pas dégrader son image de marque employeur auprès des futurs diplômés avec des dates d’intégration prévues entre septembre et octobre, ces projets ne connaissent pas de destaffing massif. Certains prospects nous interrogent même par anticipation pour leurs campagnes de stages et d’alternance 2021.

 Sortie de crise sous haute tension

Juste avant la crise du COVID-19, les sociétés de RPO étaient soumises à une tension importante sur le marché des profils recrutement et un turn over important au regard d’une offre de postes pléthorique. Les taux de staffing (TACE – Taux d’activité Congés Exclus) étaient à leur plus haut niveau et les inter-contrats quasi inexistants. Le problème n’était pas de trouver de nouveaux clients mais bien de trouver plus de talents pour répondre aux besoins.

Chez TALENTPEOPLE, notre Talent Acquisition Manager et nos Chefs de projets devaient alors choisir parmi quelques personnes pour couvrir des dizaines de besoins et nous étions obligés de refuser malheureusement certaines commandes par manque de candidats adaptés plutôt que de staffer à tout prix.

A moyen terme (sous 6 mois) on pourrait penser que la situation va s’inverser et que le défi du staffing ne sera plus de choisir la meilleure ressource parmi quelques consultants pour une mission donnée, mais de choisir parmi des dizaines de consultants pour quelques missions seulement. Mais …

Les différents plans de relance dans le monde amèneront leur lot d’opportunités et il y aura certainement de nouveaux projets à staffer.

Les Grandes entreprises, ETI et Start Up ayant mis en sommeil leurs recrutements relanceront leurs process.

Comme les plus anciens d’entre nous l’ont connu en 2008 / 2009, dans un climat économique incertain, mais avec des objectifs recrutement à tenir, les DRH et Directions du Talent Acquisition privilégieront probablement l’externalisation plutôt que d’intégrer de nouveaux collaborateurs au sein de leurs équipes. C’est le moment pour elles de revoir leur organisation recrutement et de s’intéresser de plus près au RPO.

En conséquence, à moyen terme, le marché de l’offre et de la demande concernant les profils de recruteurs, ne sera pas favorable ni aux sociétés de RPO, ni aux clients finaux. Nous serons toujours sur un marché pénurique.

C’est pour cela qu’il est important que nos clients préservent a minima les missions en cours en ne les arrêtant que partiellement si cela est possible.

 Adaptation et réorganisation

A plus long terme, dans les 6 à 12 mois qui viennent, toutes les entreprises vont devoir massivement adapter leur organisation de travail et prendre la mesure des défis, nouveaux ou intemporels, qui s’imposent à elles : réduction des coûts, pénurie de certains profils, ...

Le choc de la crise incite ou incitera les entreprises à revoir leurs budgets et leurs répartitions et à rechercher de nouvelles solutions pour 2021. Les services RH et recrutement n’échapperont pas à le règle et il est fort probable que les Directions des achats se pencheront sur la recherche de solutions alternatives à celles dispensées par les cabinets de recrutement, l’Intérim, les ESN pour les métiers IT et digitaux, …

Pour mémoire, les prestations RPO permettent de réduire de 20% en moyenne (vs prestation interne) et jusqu’à 60% (vs Cabinets de recrutement ou Intérim) les coûts d’acquisition candidats.

Fort de ce constat, en progression de 15 à 20% par an ces dernières nnées en France, le marché du RPO continuera certainement d’évoluer favorablement. Auparavant conjoncturel, le recours au RPO en France deviendra probablement structurel comme il l’est aujourd’hui dans les pays anglo-saxons.

A long terme, pour lutter contre la pénurie de profils recruteurs, la profession devra aussi faire preuve d’imagination.

En lançant fin 2019 notre CFA « L’Académie des Métiers du recrutement », TALENTPEOPLE avait pour but de « créer » les Recruteurs de demain qui nous faisaient déjà défaut. La première promotion de notre Bachelor Sourcing Specialist a été presque intégralement placée chez nos clients ou au sein de nos équipes.

Dès la rentrée de septembre, il sera nécessaire pour TALENTPEOPLE de dupliquer cette première expérience, renouveler la mise en place de groupes de POE (Préparation Opérationnelle à l’Emploi) afin de renforcer encore nos équipes et enfin de poursuivre la digitalisation de nos formations recrutement.

Cette crise est aussi l’opportunité pour les sociétés de RPO et leurs clients de prendre conscience du besoin de réorganiser durablement la production en mode distanciel.

Cela passe par une banalisation du télétravail, le changement des mentalités et un management par la data.

Chez TALENTPEOPLE, où le recours au télétravail était en expérimentation depuis octobre 2019, nos Sourcing Centers de Marseille, Saint-Quentin-en-Yvelines et Bordeaux notamment deviendront plutôt que des lieux exclusifs de travail, des lieux de vie où les collaborateurs aimeront se retrouver, rompre l’isolement du télétravail en échangeant en présentiel sur les projets de leurs clients et la vie de l’entreprise. Cela passe donc aussi par le redimensionnement et le réagencement de nos locaux.

Les sociétés de RPO qui sortiront grandies, à moyen ou long terme de cette crise, ne sont pas celles qui ont uniquement réussi à s’adapter et à se réorganiser mais celles qui sauront délivrer une promesse de valeur forte et un réel conseil en Talent Acquisition à leurs clients, au-delà de la simple recherche et mise à disposition de moyens humains et techniques.

Jean-Jacques Durizy - Avril 2020

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *