Recruter les meilleurs candidats ne passe plus seulement par les seules aptitudes professionnelles. Désormais, les « soft skills » (dîtes « compétences douces ») occupent une place de première importance. Mais pour quelles raisons ? Focus sur les spécificités de ces compétences qui sont perçues aujourd’hui comme des pré-requis.