Face à l’accentuation du virage numérique et à l’ubérisation croissante de l’économie, il est impératif d’agir dans le sens de la flexibilisation de la formation des collaborateurs pour maintenir le cap de la compétitivité.

Les DRH se voient donc attribuer une nouvelle responsabilité de taille : anticiper les changements et accompagner les salariés dans la digitalisation de leurs métiers. Une digitalisation qui devient parfois source d’inquiétude et de résistance. Plus qu’une simple conséquence des évolutions des NTIC, le digital learning présente un double-intérêt : faire monter ses collaborateurs en compétence et les initier en douceur à la transformation digitale. Explications…

Le digital learning : le meilleur allié de la transformation numérique ?

Le digital est un canal de communication et de distribution à part entière. C’est en saisissant l’opportunité offerte par ce constat que les entreprises ont érigé la transformation digitale au rang de nécessité vitale à leur pérennité. Cette prise de conscience sera par ailleurs exacerbée par le développement conversationnel induit par le web 2.0 qui contestera progressivement l’aspect descendant de la communication entre l’entreprise et son marché.

Bien plus qu’un ensemble d’outils connectés, la transformation digitale est une véritable révolution culturelle qui peut parfois se heurter à des résistances au sein de l’entreprise. Les évolutions du digital sont souvent le fait de particuliers ; les entreprises doivent par conséquent subir les changements que cette dynamique induit.

Pour accompagner le virage numérique, le digital learning apparaît comme une initiation de choix, qui permettra non seulement à vos collaborateurs de monter en compétence, mais aussi de toucher de plus près aux apports qui peuvent découler de la digitalisation.

La formation « physique » toujours omniprésente

80% des DRH européens estiment que la formation dans leur entreprise va vers plus de digitalisation. C’est en tout cas ce que révèle le Baromètre International du Digital Learning édité par CEGOS en 2016. Pour beaucoup, l’apprentissage grâce aux outils collaboratifs sera une tendance clé de la formation dans l’année à venir. Ainsi, les DRH européens pensent que le digital learning :

  • Facilite l’apprentissage entre pairs ;
  • Stimule la motivation des salariés à participer à des séances de formation ;
  • Permet une individualisation des parcours de formation en fonction des profils.

Le baromètre CEGOS dresse une cartographie détaillée des différentes configurations de formation dans les entreprises européennes. Sans surprise, c’est toujours la formation groupée en salle avec un formateur « physique » qui accapare l’essentiel de l’apprentissage en entreprise (87%). La formation en ligne a quant à elle concerné 50% des salariés, tandis que la formation hybride physique-virtuelle a concerné 46% des salariés, soit une progression de 10 points par rapport à 2015. Cette année, la formation en ligne s’est faite selon les configurations suivantes :

  • Modules e-learning (52%) ;
  • Classes virtuelles (43%) ;
  • Vidéos et podcasts (44%) ;
  • Réseaux sociaux (35%) ;
  • MOOCs, SPOCs et COOCs (34%).

De par sa forme ludique, sa dimension interactive et son coût maîtrisé, le module e-learning semble séduire de plus en plus les DRH qui apprécient son côté « clé en main » et ses séquences d’apprentissage qui permettent de s’interrompre sans perdre le fil. Succédera-t-il à la formation présentielle en 2017 ? Ce qui est sûr, c’est que l’on peut d’ores et déjà s’attendre à l’accélération de la tendance haussière du recours à l’e-learning durant les trois prochaines années.

TALENTPEOPLE accompagne votre croissance

Pour soutenir la forte croissance de l’activité de son groupe ERGALIS qui a recruté 200 collaborateurs en moins de 3 ans, TALENTPEOPLE a lancé son 1er MOOC dédié au recrutement le 11 octobre dernier. Fort de plus de 11 ans d’expérience au service de l’innovation dans les métiers des RH, TALENTPEOPLE accompagne votre croissance et vous propose des solutions performantes pour externaliser l’acquisition et la gestion des talents.